04/01/2008

Faire le deuil d'un enfant

Danny et moi"Faire le deuil d'un enfant, c'est long, trés long"

"Après la mort de Danny, j'avais le sentiment de vivre une expérience tellement effroyable, qu'elle resterait indicible parce que personne ne pourrait jamais la comprendre"

On a le sentiment au début, qu'on ne s'en remettra jamais pour finir par se rendre compte  qu'en fait on ne veut pas s'en remettre parce que on a peur d'oublier. Or, faire son deuil, ce n'est pas oublier, c'est s'apercevoir qu'on peut parler de son enfant  autrement que dans les larmes, c'est se remémorer tout ce qu'on a vécu avec lui pour reconstruire l'héritage qu'il nous laisse." Il ne s'agit pas non plus de se consoler,quand on perd un enfant, on est inconsolable, on ne sera jamais plus comme avant, on change ses valeurs, on a une autre facon de voir les choses et on cherche à donner un autre sens à sa vie . Car si la mort d'un enfant n'a pas de sens, on peu donner un sens à sa vie après cet évènement-là." Chacun  à sa manière.Il m'aura fallu deux ans pour pouvoir me mettre a parler de mon fils sans verser des larmes, l'entourage ne mesure pas ce que l'on vit au quotidien et dans quel état d'épuisement physique et psychologique on se trouve, c'est un peu comme si tout les matins on souleverais une montagne.

Triste histoire que je vous ai contée mais il fallait que j'en parle, ce poids est si lourd à porter et cela fait tellement de bien d'en parler, en regardant la photo,(dernière photo prise avec mon fils a peine 2 mois avant sa mort ) vous aurez remarquer que en plus il était handicapé Autiste, ne parlait pas et n'a jamais prononcé le mot "maman" mais il m'était très attaché et ne supportait pas de me voir pleurer, alors quand l'envie me prend même s'il n'est plus là pour le voir je me dis qu'il aurait trop de peine et je fais un effort pour sécher mes larmes.

Voila vous en savez un peu plus sur moi , mais à l'avenir quand je reviendrais j'aurai des choses plus agréables à vous raconter, car je n'ai pas l'habitude de m'apitoyer sur moi même, prenez le plutôt comme un hommage que je me devais de rendre à mon fils .

01:07 Écrit par Nize dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hommage a mon fils danny |  Facebook |